oct. 21, 2019
Par Melissa Rathwell , Selina Fleming , Tasha Vandervliet

Apprendre aux toilettes : une idée créative pour le perfectionnement du personnel infirmier

Shutterstock.com

Ce qu’on retient

  • Des affiches éducatives dans les salles de toilettes du personnel sont une manière créative et efficace de diffuser de l’information.
  • Toilet Talk peut être adapté à n’importe quel contexte où le perfectionnement et la communication doivent être améliorés.
  • En incluant de l’humour et un méli-mélo de faits susceptibles d’intéresser le milieu infirmier, on évite que les affiches ne deviennent indigestes.

Contexte

Dans le paysage actuel des soins de santé, il n’est pas facile pour le personnel infirmier de trouver de façons utiles, économiques et aisément accessibles de se garder au courant des possibilités de formation et des changements dans la pratique. Notre organisation, la Huron Perth Healthcare Alliance, regroupe quatre hôpitaux géographiquement séparés les uns des autres, avec un personnel de 500 infirmières et infirmiers soutenus par trois infirmières éducatrices en soins cliniques. Ce modèle éducatif nécessite une grande créativité dans la conception et la présentation des activités d’apprentissage que nous proposons, pour atteindre un vaste auditoire qui dit manquer de temps pour lire des courriels.

Les affiches de Toilet Talk font 11 x 17 pouces et sont plastifiées. Elles contiennent de petits paragraphes d’information mis à jour chaque mois et sont affichées dans les toilettes réservées au personnel dans les unités de soins. Divers organismes utilisent l’apposition d’affiches et de bulletins d’information au dos des portes des toilettes comme stratégie de diffusion de l’information. Ainsi, dans les toilettes des collèges, on trouve des mises en garde contre les effets de la consommation d’alcool pendant la grossesse et, dans les toilettes publiques, il est fréquent de voir des rappels sur la bonne hygiène des mains. Sachant que la plupart des gens vont aux toilettes plusieurs fois par jour, nous avons vu dans Toilet Talk une approche créative pour attirer l’attention d’un auditoire captif et lui transmettre des connaissances.

Le contenu de Toilet Talk reflète les principes de Knowles en matière d’andragogie, principes selon lesquels, entre autres, comprendre l’utilité et les applications pratiques d’une information motive les adultes à l’assimiler (DeYoung, 2015). Chaque numéro mensuel contient de 8 à 12 blocs d’information pratique comme des formations offertes, des modifications de la pratique infirmière, des informations pour renforcer la pratique avec des paramètres, des conseils et des astuces, des faits amusants et des blagues sur la profession, ainsi que des sujets suggérés par le personnel infirmier même.

Mise en œuvre de Toilet Talk

Pour mettre en œuvre Toilet Talk, au printemps 2015, nous avons présenté une proposition et rencontré des intervenants principaux, entre autres l’équipe de direction des soins infirmiers, des praticiens responsables du contrôle des infections et le comité responsable des locaux et de la signalétique, et nous avons été autorisées à poser des crochets dans 24 toilettes du personnel dans chacun des hôpitaux. Les dépenses se limitaient au papier, aux étuis plastiques, aux crochets et aux frais d’impression en couleur. De la conception à la diffusion de l’information, cinq mois se sont écoulés. Nous avons testé le premier numéro de Toilet Talk pendant l’été 2015 avec pour objectif d’apporter aux infirmières et infirmiers soignants de l’information pertinente sur la profession, des connaissances et des avis sur les changements dans la pratique, et ce, jusqu’au petit coin.

Le personnel infirmier a répondu à un sondage sur Toilet Talk en février 2019, et les résultats ont confirmé que le lectorat de Toilet Talk est demeuré exceptionnellement nombreux depuis le lancement il y a quatre ans : 95 % des répondants ont dit qu’il était probable ou très probable qu’un quelconque numéro de Toilet Talk contienne de l’information qui enrichit leurs connaissances, et 97 % ont indiqué qu’au cours d’un mois typique, il était probable ou très probable que Toilet Talk contienne de l’information pertinente pour leur pratique infirmière. Le personnel infirmier continue de chanter les louanges de Toilet Talk pour sa capacité à transmettre des connaissances infirmières avec originalité, humour et créativité, et il va jusqu’à dire que c’est sa méthode favorite pour recevoir de l’information, de préférence au courriel.

Pendant que nous nous préparions pour faire approuver Toilet Talk, nous avons appris qu’il valait la peine d’affiner le brouillon en pilotant l’initiative. Au départ, nous pensions imprimer Toilet Talk sur des fonds de 8,5 x 14 pouces, mais une fois les affiches imprimées, nous avons découvert qu’elles ne seraient pas lisibles une fois affichées au mur des toilettes. Nous avons revu le modèle et produit des affiches plus grandes et plus lisibles, ce qui nous a permis d’exploiter l’espace supplémentaire disponible pour du contenu.

Résultats à ce jour

Toilet Talk a acquis une telle popularité que nous avons transmis notre modèle à d’autres services de l’organisme ainsi qu’à divers partenaires communautaires, qui l’ont adapté en fonction de leurs besoins. De plus, les dirigeants de notre département à Allied Health nous communiquent souvent des messages importants à intégrer aux affiches.

« L’un des plus grands obstacles à l’apprentissage à l’hôpital est le manque de temps » (Schneider et Good, 2018). Nous espérons qu’en utilisant Toilet Talk comme stratégie créative de perfectionnement, nous pourrons continuer de répondre aux exigences pratiques du personnel infirmier d’Alliance en matière d’apprentissage tout en tirant parti de chaque instant possible.

Références

Deyong, S. Teaching strategies for nurse educators (3e éd.), Hoboken (N.-J.), Pearson, 2015, p. 20.

Schneider, M. et S. Good. Meeting the challenges of nursing staff education, Nursing, 48(8), 2018, p. 16-17. doi:10.1097/01.NURSE.0000541402.97845.2f

Tasha Vandervliet, inf. aut., B. Sc. inf., est infirmière éducatrice en soins cliniques dans les quatre hôpitaux d’Huron Perth Healthcare Alliance dans le sud-ouest de l’Ontario, soit Stratford, St. Marys, Seaforth et Clinton.

Selina Fleming, M. Sc. inf., inf. aut., B. Sc. inf., est infirmière éducatrice en soins cliniques dans les quatre hôpitaux d’Huron Perth Healthcare Alliance dans le sud-ouest de l’Ontario, soit Stratford, St. Marys, Seaforth et Clinton.

Melissa Rathwell, inf. aut., B. Sc. inf., est infirmière éducatrice en soins cliniques dans les quatre hôpitaux d’Huron Perth Healthcare Alliance dans le sud-ouest de l’Ontario, soit Stratford, St. Marys, Seaforth et Clinton.
comments powered by Disqus
http://infirmiere-canadienne.com/fr/articles/issues/2019/octobre-2019/apprendre-aux-toilettes-une-idee-creative-pour-le-perfectionnement-du-personnel-infirmier