mai 12, 2020
Par Claire Betker

De l’importance des infirmières et infirmiers en 2020

Cette année, nous avons une occasion exceptionnelle de renforcer la visibilité et la portée des infirmières et infirmiers et de la profession dans son ensemble à l’échelle mondiale. Pour marquer le 200e anniversaire de naissance de Florence Nightingale, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a désigné 2020 Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier. Personne n’aurait pu imaginer, au moment de cette déclaration, l’importance de ce qui se passerait en 2020, ni l’appel auquel le personnel infirmier du monde entier répondrait de façon aussi compétente.

Dans sa proclamation, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, note que « 2020 sera consacrée à mettre en lumière les énormes sacrifices et contributions des infirmières et des sages-femmes, et à faire en sorte que nous nous attaquions à la pénurie de ces professions essentielles » (CII, 2019a). La présidente du Conseil international des infirmières, Annette Kennedy, a réagi en se réjouissant de cette reconnaissance et souligné que « [p]artout dans le monde, les personnels infirmiers prodiguent sans relâche leurs soins et leur attention aux personnes qui en ont besoin, partout et quand cela est nécessaire » (CII, 2019b). Voilà des déclarations importantes à la lumière de ce qui se passe dans le monde avec la pandémie de COVID-19.

Ce que nous avons entendu, très clairement, c’est qu’il est plus important que jamais d’avoir une association professionnelle nationale…

En quelques semaines à peine, le coronavirus a eu un impact stupéfiant et généralisé sur notre pays, notre travail, notre économie et notre vie. Quelle époque étonnante et inédite!

Rôle essentiel

En tant qu’infirmières et infirmiers réglementés, vous remplissez un rôle essentiel pour prévenir et atténuer la propagation de cette maladie, un rôle essentiel aussi dans le repérage et le suivi des cas et des contacts, le dépistage, l’administration des tests, ainsi que la planification, l’organisation et la gestion des mesures prises en réponse à la COVID-19, et ce, dans toutes les collectivités au Canada. En dépit des nombreux obstacles que doit surmonter notre système de santé, vous continuez de vous présenter au travail, prêts à prendre soin du public tant psychologiquement que concrètement. Au nom de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, de sa direction et de son conseil d’administration, je tiens à vous remercier pour votre dévouement et vos connaissances, ainsi que pour la science, le savoir-faire, le leadership et la compassion que vous apportez chaque jour dans cette situation inédite, dans les contextes multiples où vous travaillez.

L’AIIC est la voix des professionnels canadiens des soins infirmiers, tant sur la scène nationale que mondiale. Les infirmières et infirmiers réglementés sont plus de 430 000 au Canada. Ils sont infirmières et infirmiers autorisés, praticiens, auxiliaires autorisés ou psychiatriques autorisés.

Je suis très fière d’avoir pu présider l’AIIC. Mon mandat se termine fin juin, date à laquelle Tim Guest, de Nouvelle-Écosse, prendra les commandes. L’Association est en cours de transformation, et je suis consciente de la chance que j’ai eue de participer à son évolution.

Mobilisation et dialogue

Pour mieux répondre aux besoins des membres actuels et futurs, entre octobre 2019 et mars 2020, l’AIIC a organisé à travers le Canada plus de 50 séances de mobilisation et dialogue où nous avons demandé ce qu’il fallait faire pour bâtir une association professionnelle nationale qui soit à la fois dynamique et pertinente, pour tous les infirmiers et infirmières réglementés du pays. Ce que nous avons entendu, très clairement, c’est qu’il est plus important que jamais d’avoir une association professionnelle nationale pour unifier la profession, soutenir l’excellence de la pratique, parler de la valeur et de la contribution de la profession et pousser pour un système de santé viable et efficace.

Ensemble, nous bâtirons une organisation unificatrice, diverse et efficace qui fera avancer l’AIIC et la profession infirmière au Canada. Je suis extrêmement reconnaissante aux quelque 1000 infirmières et infirmiers qui ont participé à ces rencontres et nous ont transmis leurs réflexions, leurs sentiments et leurs excellentes idées.

Penser à nos origines

Le 12 mai 2020, Journée internationale des infirmières et des infirmiers, marque le 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale. Même si je sais bien qu’elle n’était pas la seule pionnière marquante de la santé ou des soins infirmiers, sa contribution à la profession infirmière, à la santé publique, à l’épidémiologie et à l’administration du système de santé est énorme, et son travail et ses paroles n’ont de cesse de m’inspirer.

… la pertinence de ses écrits, même dans le monde actuel : « La santé, ce n’est pas seulement bien aller, c’est aussi pouvoir bien utiliser toutes nos ressources ». [TRADUCTION]

Florence Nightingale est à l’origine du professionnalisme dans tous les domaines des soins infirmiers : pratique, études, administration, recherche et élaboration des politiques. Elle exigeait l’excellence dans la pratique infirmière, la sécurité des patients et la promotion et la protection de la santé publique, et la favorisait par les études et les politiques. Elle mettait à contribution son intellect et son savoir pour évaluer les soins, présenter et traduire efficacement les données probantes et plaider pour la réforme du système de santé et le changement sociétal. Elle s’est servie de ses relations avec la classe politique, les médias, les autres professionnels et le public pour apporter des changements sociaux et structuraux majeurs en ayant recours au plaidoyer et à l’utilisation systématique des leviers auxquels elle avait accès.

La passion de servir

Toutes ces activités étaient sous-tendues par son souhait et sa passion de servir, de prendre soin des gens, des familles, des collectivités et des populations, en améliorant leurs conditions de vie et, du même coup, leur santé, en particulier les personnes désavantagées par une maladie, un handicap et leurs conditions sociales, matérielles et économiques.

Florence Nightingale croyait dans la responsabilité, le rôle et l’utilité de la profession infirmière pour s’attaquer aux enjeux complexes de son époque. Elle a beaucoup écrit pendant sa carrière, mais c’est peut-être cette citation de 1893 qui illustre le mieux la pertinence de ses écrits, même dans le monde actuel : « La santé, ce n’est pas seulement bien aller, c’est aussi pouvoir bien utiliser toutes nos ressources ». [TRADUCTION] (The Nightingale Society, 2020).

La vision des soins infirmiers et de la santé qu’avait Florence Nightingale continue de nous interpeller et conserve sa pertinence aujourd’hui. Elle estimait qu’il se passerait 150 ans avant que le personnel infirmier formé ait l’impact souhaité sur la santé de la population et le système de santé. Ce temps est venu, et nous devons à présent « utiliser toutes nos ressources » pour répondre à son appel.

La voix des infirmières et infirmiers

Pour la Semaine des soins infirmiers, cette année, le thème est « Les infirmières, une voix faite pour diriger – Vers un monde en bonne santé ». L’intention est de mettre en lumière et de saluer l’énorme contribution du personnel infirmier à la santé dans le monde. Je vous invite à participer aux activités locales, nationales et mondiales en l’honneur de notre profession.

Je sais que l’on ne compte plus les témoignages sur l’extraordinaire travail des infirmières et des infirmiers en ces temps hors de l’ordinaire. Joignez donc votre voix à celle de l’AIIC et du CII pour dire à vos collègues, au public et à la classe politique combien la profession infirmière est importante pour la santé des gens, des familles et des collectivités au Canada et ailleurs dans le monde. Je serai heureuse de vous entendre!

Références

Conseil international des infirmières (CII). Le Conseil international des infirmières et Nursing Now saluent la proclamation de l’année 2020 « Année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes », 24 mai 2019a.

Conseil international des infirmières (CII). Vers un monde en bonne santé – Le CII dévoile le thème de la Journée internationale des infirmières en 2020, 24 octobre 2019b.

The Nightingale Society. Nightingale’s Way with Words, 2020.

La carrière de Claire Betker en soins infirmiers a débuté dans le sud-ouest du Manitoba, en milieu rural, dans un bureau de santé publique où elle était la seule infirmière. Elle a ensuite occupé différents postes en santé publique, en soins à domicile et en soins de santé primaires sur la scène locale, régionale, provinciale et nationale. Claire Betker est actuellement directrice scientifique du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS), dont les bureaux se situent à l’Université St. Francis Xavier. Elle a la conviction que des associations infirmières solides jouent un rôle essentiel dans le plaidoyer pour la modification des politiques et du système, mais aussi pour l’avancement de la profession et la santé de toutes les personnes qui vivent au Canada.

comments powered by Disqus
http://infirmiere-canadienne.com/fr/articles/issues/2020/mai-2020/de-limportance-des-infirmieres-et-infirmiers-en-2020