Cathy Crowe et Anita Molzahn saluées

septembre - octobre 2017   Commentaires

Cathy Crowe et Anita Molzahn ont été faites membres de l’Ordre du Canada. Elles comptaient parmi les 99 nominations annoncées par le gouverneur général David Johnston le 30 juin dernier, à l’aube du 150e anniversaire de la Confédération.

Cathy Crowe

On a rendu hommage à Mme Crowe pour ses contributions comme infirmière de rue, formatrice, auteure et réalisatrice de films, en particulier pour sa défense des droits des personnes itinérantes. Défenseure de longue date de la justice sociale, elle était l’une des fondatrices du Toronto Disaster Relief Committee, qui a déclaré que l’itinérance était une catastrophe nationale. En 2013, elle a été nommée praticienne distinguée invitée au département de politique et d’administration de l’Université Ryerson, à Toronto.

Mme Crowe a obtenu son diplôme d’infirmière à l’hôpital général de Toronto en 1972. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières et d’une maîtrise en éducation, ainsi que de cinq doctorats honorifiques.

« Je suis profondément touchée par cet honneur, a-t-elle déclaré, car il attire l’attention sur des questions qui comptent énormément pour moi, le droit au logement, en particulier. »

Anita Molzahn

Mme Molzahn a été saluée pour ses recherches déterminantes sur la qualité de vie des populations vieillissantes et pour son leadership administratif en soins infirmiers. Dans sa pratique clinique, elle s’intéresse principalement à la néphrologie et au don d’organes. Mme Molzahn siège au conseil d’administration de l’Académie canadienne des sciences de la santé et est la chercheuse canadienne principale dans un groupe de recherche qui travaille avec l’OMS à l’élaboration et la mise à l’essai d’instruments pour mesurer la qualité de vie.  

Ces neuf dernières années, Mme Molzahn a rempli les fonctions de doyenne de la faculté des sciences infirmières de l’Université de l’Alberta, où elle est actuellement professeure. Elle a fait une maîtrise en sciences infirmières et un doctorat en sociologie à cette université.

« C’est un grand honneur pour moi d’être saluée ainsi, mais ce qui me fait le plus plaisir dans ce prix, c’est que la formation et la recherche en sciences infirmières sont reconnues comme des composantes importantes du tissu social canadien », a-t-elle déclaré.

comments powered by Disqus