Une année d’études qui s’annonce passionnante

septembre - octobre 2017   Commentaires
Marc Bourgeois

Bienvenue au numéro de septembre/octobre d’infirmière canadienne J’espère que vous avez aimé notre premier numéro d’été, qui se penchait sur l’histoire de l’AIIC et de la profession.

Alors que l’équipe éditoriale planifiait le numéro d’automne, il nous est apparu évident que nous devions nous concentrer sur les étudiantes et étudiants infirmiers. À l’approche de la fête du Travail, comment ne pas penser à la rentrée?

Ma voisine vient d’entamer sa deuxième année d’études infirmières. Elle déborde d’enthousiasme et se réjouit à l’idée de la formidable carrière qui l’attend. Alors que nous bavardions, elle a mentionné que si les étudiantes et étudiants en sciences infirmières apprécient la formation offerte au Canada, complète et réputée dans le monde entier, ils aimeraient vraiment apprendre plus de choses sur la profession même, en dehors des cours et des stages.

Voilà pourquoi l’AIIC vient de lancer un programme qui s’adresse directement aux étudiantes et aux étudiants, avec le soutien de l’Association des étudiant(e)s infirmier(ère)s du Canada (AEIC), membre de l’AIIC. Grâce à divers modes de communication et une présence accrue au congrès national de l’AEIC, l’AIIC espère discuter, non seulement de questions relatives aux soins infirmier, mais aussi de relations gouvernementales et de plaidoyer, de la rédaction d’articles de recherche et de nos nombreuses publications, comme la nouvelle mise à jour du Code de déontologie des infirmières et infirmiers autorisés.

Ce numéro braque les projecteurs sur le Code. Vous y découvrirez aussi les plans de l’AEIC pour travailler avec l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières pour mettre à jour leurs programmes d’études sur la santé mondiale et les questions de santé des personnes LGBTA, ainsi que les occasions de leadership qu’offre l’AEIC.

Dans En bref, vous découvrirez un étudiant infirmier qui fera pression sur la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, pour que les stages cliniques soient rémunérés. Et côté politique, nous vous parlons d’une réunion du comité permanent sur les langues officielles, où il a principalement été question de la version française de l’examen NCLEX-RN et sur le matériel préparatoire.

Mais l’éducation ne s’arrête pas lorsque la pratique débute. Alors que commence une nouvelle série de certifications de l’AIIC au Canada et que l’excitation monte au sujet d’un examen en néonatologie qui sera offert au printemps prochain, nous vous présentons un projet pilote de certification de l’AIIC à Dubaï, dans la foulée duquel Abu Dhabi a signé un accord pour offrir nos certifications dans des spécialités aux Émirats arabes unis.

Je vous souhaite le plus grand succès dans vos études et au travail. Nul besoin de vous souhaiter bonne chance, car c’est à votre engagement, à votre intelligence et à vos compétences que vous devrez votre réussite.

Marc Bourgeois
redacteur@infirmiere-canadienne.com

comments powered by Disqus