Don à la communauté et au monde

Septembre 2009   Commentaires

Les infirmières peuvent vraiment changer le monde. C’est ce qu’on espère tirer de la reconnaissance du Comox Valley Nursing Centre, à Courtenay (C.-B.), comme Don de l’UNESCO pour une culture de la paix. Le centre, qui compte parmi quatre programmes de santé « d’édification de la paix » au Canada, a reçu cet honneur bien mérité durant un congrès tenu à Kingston (Ont.) en juin. L’UNESCO lui consacrera d’ailleurs une page de son site Web pour inspirer l’ouverture de cliniques semblables. 

Le centre (qui relève de la régie sanitaire de l’île de Vancouver) a vu le jour il y a 15 ans comme projet témoin pour le ministère de la Santé, coiffé par la Registered Nurses Association of British Columbia (devenue le CRNBC). Des infirmières administrent le centre avec l’aide de bénévoles. La force du centre réside dans sa capacité de déterminer les besoins des clients en matière de soins et d’y répondre, qu’il s’agisse d’une évaluation en counselling, de gestion de la douleur chronique et de la maladie, de groupes d’entraide ou d’aiguillage. La philosophie même du centre reconnaît que les clients ont leur mot à dire dans leur guérison, affirme Pat Foster, infirmière gestionnaire. Elle qualifie l’honneur décerné par les Nations Unies de « leçon d’humilité » et réitère le solide engagement du centre à établir des partenariats entre fournisseurs de soins de santé, clients et communauté. En fournissant un accès direct à des services infirmiers et en permettant aux infirmières d’utiliser toutes leurs connaissances et compétences, le centre ajoute à la qualité du milieu. Le monde commence d’ailleurs à s’en rendre compte.

comments powered by Disqus