Rapport analytique : La tuberculose selon le sexe : récits de malades

Avril 2012   Commentaires

Khan, K. B. « Understanding the gender aspects of tuberculosis: A narrative analysis of the lived experiences of women with TB in slums of Delhi, India », Health Care for Women International, 33(1), 2012, p. 3-18.

RÉSUMÉ

Objet : Analyser de manière critique à quel point les discours sociaux sur les aspects spécifiques aux femmes de la tuberculose influencent la vie des femmes vivant avec la tuberculose dans les bidonvilles de Delhi.

Conception : Une analyse intersectionnelle des récits de deux femmes atteintes de tuberculose dans le contexte d’une étude ethnographique plus vaste reposant sur les déterminants sociaux de la santé et les perspectives féministes.

Méthodes : Pour l’étude ethnographique, six groupes de discussion informelle ont été organisés avec des gens qui ne manifestaient aucun symptôme, ainsi que de brèves entrevues structurées avec des personnes chez qui la tuberculose avait été diagnostiquée et 15 entrevues détaillées de suivi avec des personnes atteintes. Tous les participants étaient des résidents de deux bidonvilles de Delhi, et toutes les discussions en groupe et les entrevues ont eu lieu en hindi. Les récits personnels de deux femmes, collectés lors d’entrevues détaillées, ont été analysés du point de vue des forces sociales qui interagissent, dont le sexe, la classe sociale, la caste, le soutien familial et la migration vers les villes.

Résultats : L’analyse montre que le sexe interagit avec les autres forces sociales pour influer sur l’évolution de la maladie, que la tuberculose est stigmatisante pour les personnes atteintes, que les discours sociaux sur la vie dans les bidonvilles contribuent à différencier l’expérience de la maladie selon le sexe et que les femmes s’entraident par l’entremise de réseaux entre familles et castes et au sein de ces groupes.

Commentaire et Implications pour la pratique
La rigueur de la méthode théorique contribue à la plausibilité globale des interprétations. L’auteur définit et explique l’analyse des récits et décrit la perspective féminine critique et intersectionnelle. Il y a une cohérence méthodologique entre la position théorique et la présentation et l’analyse des récits, ces dernières comportant assez de détails descriptifs pour permettre au lecteur de suivre les interprétations thématiques.

L’étude comporte peu de faiblesses, mais celles-ci valent la peine d’être mentionnées. Premièrement, l’auteur n’y décrit pas les courtes entrevues structurées qui sont le point de départ des récits, ce qui aurait pourtant fourni un contexte plus complet permettant de mieux comprendre les récits. Par ailleurs, une brève définition du terme ethnographique – terme fourre-tout – tel qu’utilisé dans l’étude ethnographique aurait fourni au lecteur une idée plus claire des liens entre une méthode ethnographique, une analyse de récits et une perspective féministe critique.

Les infirmières et infirmiers qui travaillent dans des programmes de santé publique ou des centres antituberculeux au Canada ou qui soignent des populations immigrantes devraient tenir compte des a priori culturels (ceux des clients et les leurs) quant aux liens entre la tuberculose et les rôles des femmes, le stigma pour elle et leur accès au mariage; la répartition de la pauvreté selon les sexes (qui transcende les frontières et les catégories de maladies) et les façons dont les réseaux de soutien peuvent aider les femmes dans les communautés d’immigrants au Canada. L’étude fait ressortir la nécessité de reconnaître que l’expérience de la tuberculose peut avoir de profondes implications sociales pour les clientes du personnel infirmier. Elle incite à une réflexion critique sur les conditions sociales opprimantes et sur le rôle des infirmières et infirmiers pour atténuer les effets néfastes sur la santé des femmes.


Sources d’information sur INF-Fusion

SUR LE SUJET

MYiLIBRARY

  • Organisation mondiale de la santé. Equity, Social Determinants and Public Health Programmes, 2010.
  • Fos, P. J. Epidemiology Foundations: The Science of Public Health, 2011.

ARTICLES PLEIN TEXTE D’EBSCO-CINAHL

  • Hargreaves, J. R., Boccia, D., Evans, C. A., Adato, M., Petticrew, M., et Porter, J. D. H. « The social determinants of tuberculosis: From evidence to action », American Journal of Public Health, 101(4), 2011, p. 654-662.
  • Sharpe, T. T., Harrison, K. M., et Dean, H. D. « Summary of CDC consultation to address social determinants of health for prevention of disparities in HIV/AIDS, viral hepatitis, sexually transmitted diseases, and tuberculosis », Public Health Reports, 125 (Suppl. 4), 2010, p. 11-15.
Amy Bender, inf. aut., M. SC.inf., Ph.D.

Amy Bender, inf. aut., M. SC.inf., Ph.D., est professeure adjointe à la faculté de sciences infirmières lawrence s. Bloomberg de l’Université de Toronto et boursière de recherches post-doctorales sur les interventions multiples pour le programme de santé communautaire de l’école des sciences infirmières de l’Université d’Ottawa.

comments powered by Disqus