mai 05, 2016
Par Maher M. El-Masri, inf. aut., Ph.D.

Terminologie 101 : Validité des instruments psychométriques

Validité : Capacité d’un instrument psychométrique à mesurer ce qu’il est censé mesurer


Dans mon article d’avril 2016, je parlais de la psychométrie utilisée par les chercheurs pour quantifier des concepts abstraits, comme la qualité de vie. (Pour faciliter la lecture, je parlerai ici d’instruments pour désigner l’ensemble des instruments psychométriques.) Pour les chercheurs et ceux qui s’intéressent à leurs travaux, une question importante se pose : comment savoir si un instrument est valide (autrement dit, s’il mesure ce qu’il est censé mesurer)?

Les concepteurs d’instruments utilisent des méthodes complexes pour déterminer la validité d’un instrument. Pour leur part, ceux qui lisent des travaux de recherche doivent avoir quelques notions de base sur la validité des instruments, puisqu’elle détermine si l’instrument est adéquat pour mesurer un concept. Un instrument valide est un instrument dont il a été prouvé qu’il a deux caractéristiques : validité conceptuelle (aussi appelée validité de construit) et validité des critères.

La validité conceptuelle peut être définie comme la capacité d’un instrument psychométrique à rendre compte d’un concept abstrait. La détermination de la validité conceptuelle est un procédé subjectif où les chercheurs s’appuient sur leur connaissance théorique du concept pour déterminer à quel point l’instrument reflète notre compréhension de ce concept. Le contrôle de la validité apparente et de la validité du contenu sont les deux façons les plus courantes de vérifier la validité conceptuelle.

Pour établir la validité apparente, on doit se pencher sur l’instrument dans son ensemble et évaluer si, en apparence, il semble bien traduire le concept tel que nous le comprenons. Ce processus est entièrement subjectif; par conséquent, d’autres tests devront être faits pour démontrer la validité. Pour établir la validité du contenu, on doit aller plus loin : plusieurs spécialistes du contenu évaluent la pertinence des différents éléments de l’instrument pour le concept que l’on mesure. Dans le cas d’un instrument conçu pour mesurer la qualité de vie, par exemple, les spécialistes détermineront si les éléments envisagés couvrent les facteurs que les recherches associent à la qualité de vie, comme le bien-être familial, émotionnel et social.

La validité des critères, dans son expression la plus simple, indique à quel point un nouvel instrument correspond à un ou plusieurs instruments existants (appelés instruments-critères), dont on a déjà démontré la validité pour mesurer le concept. Pour déterminer la validité des critères, les chercheurs administrent à un groupe de participants à l’étude le nouvel instrument ainsi qu’un instrument-critère. Plus la corrélation entre les résultats obtenus est forte, plus la validité des critères du nouvel instrument est démontrée.

C’est aux chercheurs de s’assurer qu’ils utilisent des instruments valides quand ils mesurent des concepts abstraits et de fournir des preuves de la validité de ces instruments quand ils rapportent leurs résultats. Et c’est aux lecteurs de lire d’un œil critique les articles de recherche pour juger de la validité de ce qu’ils rapportent. En l’absence de données probantes, il convient de s’interroger sur la qualité des résultats et sur l’ensemble des conclusions de l’étude.


INF-Fusion.ca Articles sur le sujet

MyiLibrary

Fain, J. A. (2013). Reading, Understanding, and Applying Nursing Research (4e éd.).

Maher M. El-Masri, inf. aut., Ph.D., est professeur agrégé et chercheur à la faculté de sciences infirmières de l’Université de Windsor, en Ontario.
comments powered by Disqus
https://infirmiere-canadienne.com/fr/articles/issues/2016/mai-2016/terminologie-101-validite-des-instruments-psychométriques