nov. 08,2016

Ce qu’il faut savoir sur la planification de la retraite

Infirmière canadienne a demandé au partenaire d’affinité de l’AIIC, TD Assurance Meloche Monnex de nous mettre en contact avec un expert en planification financière qui pourrait nous expliquer ce à quoi il faut penser lorsque l’on planifie sa retraite. Voici quelques idées et conseils de Jo Ann Parisien, planificatrice financière principale à Gestion de patrimoine TD.


Selon Statistique Canada, en 2010-2012, l’espérance de vie des Canadiens était de 79 ans, et de 84 ans pour les Canadiennes, ce qui signifie 15 ou 20 années à la retraite après l’âge de 65 ans, voire plus pour les gens qui prennent leur retraite plus tôt. Combien d’argent les gens ont-ils réellement besoin d’économiser pour ces années?

Prendre sa retraite ouvre toutes sortes de possibilités enthousiasmantes, mais peut aussi remuer beaucoup d’émotions et s’avérer difficile. Pour savourer la retraite comme vous l’avez imaginée, il importe de bien cerner vos objectifs personnels et financiers pour cette étape de votre vie. Le montant à mettre de côté varie d’une personne à l’autre et dépend de vos objectifs et du mode de vie que vous souhaitez avoir à la retraite. Vous devez donc réfléchir à la façon dont vous souhaitez passer ces années. Ainsi, quelqu’un qui veut voyager ou acheter quelque chose de cher une fois à la retraite devra économiser davantage que quelqu’un qui préfère rester près de chez soi et s’adonner à des loisirs bon marché. Cette réflexion vous aidera à déterminer, avec votre planificateur financier, combien d’argent il vous faudra par an à la retraite.

Votre valeur nette doit comprendre la valeur de votre propriété, et sa valeur réelle variera selon que vous comptez continuer à y vivre, vous installer ailleurs ou, peut-être, choisir un logement plus petit. Puisque la valeur de votre propriété dépend de divers facteurs, comme sa situation, sa taille et son âge, il est préférable de la faire évaluer si vous comptez l’inclure dans votre plan de retraite.

Le secret d’une bonne planification est de cerner, avec un planificateur financier, vos objectifs de retraite, de les classer par ordre de priorité, puis de concevoir un plan personnalisé pour vous aider à réaliser vos rêves pour cette étape de vie.


Maintenant que les gens vivent plus longtemps, à quel point la prudence souhaitable a-t-elle changé pour les fonds de revenu de retraite?

Comme les Canadiens vivent plus longtemps, il est plus important que jamais qu’ils préparent leur avenir. Réfléchissez à tous les types de revenus que vous pourriez recevoir quand vous serez à la retraite et planifiez des façons de combler les lacunes d’ici là. Par exemple, si les placements dans un fonds enregistré de revenu de retraite sont généralement plus prudents que ceux dans un régime enregistré d’épargne-retraite, assurez-vous malgré tout que vous suivez l’inflation, surtout avec les taux d’intérêt faibles de ces dernières années. Mes clients sont déjà à la recherche d’autres solutions lorsqu’ils viennent me voir. Les investissements qui génèrent des dividendes, par exemple, ont souvent un meilleur taux de croissance. Travaillez avec un planificateur financier qui vous aidera à trouver la meilleure façon de diversifier votre portefeuille de placements en combinant des possibilités de gérer les risques potentiels et de faire fructifier votre épargne.


Comment choisir le bon planificateur financier?

Une bonne solution consiste à poser des questions aux planificateurs financiers pour mieux comprendre comment ils travaillent. On les interrogera par exemple sur leur expérience et leurs titres de compétence, sur leurs domaines de spécialisation et les sortes de clients avec qui ils travaillent. Il sera également utile de discuter avec eux des services qu’ils offrent et même de leur demander un exemple des plans financiers qu’ils préparent. Vous pourriez par ailleurs préférer un planificateur financier agréé (PFA) qui maintient ses connaissances à jour grâce à la formation permanente.

Voici quelques conseils pour vous aider à choisir avec qui travailler :

  • trouvez un planificateur qui sait écouter et voit en vous une personne qu’il souhaite comprendre, et non un simple état financier;
  • assurez-vous que le planificateur vous aide à fixer des objectifs à court et à long terme;
  • demandez une évaluation de ce qui sera nécessaire pour atteindre ces objectifs;
  • insistez pour avoir un plan personnalisé qui répondra mieux à vos besoins spécifiques, plutôt qu’une solution standard;
  • choisissez un planificateur qui dispose des outils nécessaires pour évaluer votre progression vers vos objectifs personnels en matière de planification financière, au lieu de ne s’intéresser qu’au rendement de votre capital investi;
  • cherchez quelqu’un avec qui vous êtes à l’aise.

Comment se préparer avant de rencontrer un planificateur financier?

Avant de rencontrer un planificateur financier, il est important de vous organiser. Comme je l’ai indiqué, réfléchissez à vos objectifs personnels – pour le court, le moyen et le long terme – et à ce qui compte pour vous et votre famille.

Sur le plan de l’organisation, au premier rendez-vous, il sera bon d’apporter une liste de tous vos revenus, actifs et dépenses pour que vous puissiez élaborer ensemble un plan financier. Commencez par penser à tous les revenus que vous recevez chaque mois et apportez un exemplaire des relevés. Par exemple, il sera utile d’apporter un bordereau de paye récent et, si vous avez un logement que vous louez, un reçu pour le dernier mois de loyer. Ces documents aideront le planificateur à déterminer plus exactement vos revenus mensuels. En ce qui concerne les actifs, pensez à tout ce que vous possédez : immobilier, véhicules, fonds mutuels, comptes en banque et tout ce que vous croyez faire partie de votre valeur nette globale. Ces actifs, avec vos revenus réguliers, seront pris en compte dans la préparation de votre plan financier. Enfin, ce dernier ne saurait être complet sans penser à vos dépenses et à votre passif : ce que vous dépensez chaque mois et ce que vous prévoyez dépenser à la retraite. Préparez-vous à en parler. Il sera bon d’apporter une liste pour ne rien oublier, qu’il s’agisse de dépenses en matière d’alimentation, de services publics, de primes d’assurances, de vêtements ou de loisirs.

Enfin, arrivez avec l’esprit ouvert, prêts pour une bonne discussion : la relation avec votre planificateur financier est déterminante en ce sens qu’elle vous aidera à façonner votre avenir financier et à atteindre vos objectifs personnels.


Près de la moitié des Canadiens vivent en attendant la paye suivante. Que leur conseillez-vous pour les aider à mettre de l’argent de côté pour la retraite?

Je crois beaucoup aux budgets et au fait de savoir combien on dépense et où va l’argent. Une bonne règle est de se payer d’abord soi-même et de mettre une portion de son revenu dans un fonds d’épargne pour la retraite ou d’urgence. Je recommande au moins 10 % du revenu, mais si c’est impossible, vous pouvez commencer avec moins et accroître vos contributions à mesure que vos revenus augmentent.

Pour ceux qui ont besoin de tout leur chèque de paye pour vivre, il est parfois difficile d’économiser. Cherchez des façons de réduire vos dépenses là où c’est possible et placez cet argent dans votre compte d’épargne. Que vous y mettiez 20 $ ou 200 $, l’important est de commencer à épargner pour votre avenir.

Par ailleurs, si vous avez accès, au travail, à un régime de retraite collectif ou à un programme de cotisation égale au régime enregistré d’épargne-retraite, participez-y dès que vous devenez admissible. Après tout, pourquoi laisser sur la table de l’argent auquel vous avez droit au lieu de l’empocher?

Toutes ces mesures s’ajouteront les unes aux autres avec le temps et contribueront à vos économies en vue de la retraite.


Les accidents du travail pousseront certains infirmiers et infirmières à prendre leur retraite plus tôt que prévu. Que leur conseillez-vous?

Le meilleur moment pour parer aux imprévus est avant qu’ils ne surviennent. Se préparer en vue de scénarios inattendus ou non planifiés nécessite de la planification et des économies, et il n’est jamais trop tôt pour commencer, quel que soit votre âge.

Personne ne veut s’imaginer malade ou blessé, mais il est important de réfléchir à votre situation si cela vous arrivait, à vous ou à un membre de votre famille, et à comment vous feriez front. Un fonds d’urgence de trois à six mois pour couvrir les dépenses peut, par exemple, calmer vos inquiétudes. Et en ce qui a trait à la quantité, aucun montant n’est trop petit. En mettant régulièrement de l’argent dans un compte d’épargne libre d’impôt ou en organisant un transfert automatique chaque mois, on finit par accumuler une certaine somme qui aidera à faire front aux dépenses en cas d’imprévu.

Si vous n’avez pas d’argent de secours mis de côté, cherchez des façons de liquider des fonds ou de libérer de l’argent pour vous aider à couvrir les dépenses supplémentaires advenant que vous deviez prendre un congé ou une retraite anticipée. Voyez aussi avec votre service des ressources humaines s’il existe une assurance-invalidité à court ou à long terme, ou d’autres types d’assurance. Avec cette information, un planificateur financier pourra vous aider à évaluer vos options et à choisir la meilleure solution en cas d’accident.


Quels produits de placement utiles y a-t-il sur le marché

Une fois que vous connaissez vos objectifs et le temps qu’il vous reste pour les atteindre, il est important de faire des recherches pour connaître et comprendre les avantages des différents produits de placement disponibles et les façons dont ils peuvent vous servir pour atteindre vos objectifs. Il est également important de connaître votre tolérance au risque : êtes-vous prêts à prendre plus de risques moyennant un meilleur rendement, ou préférez-vous jouer de prudence? Une fois que vous savez quel type d’investisseur vous êtes, vous pouvez vous concentrer sur certains produits et possibilités. Comme il n’existe pas de solution universelle en matière de produits et de modèles, il est important de cerner vos options avec votre planificateur financier et de choisir ce qui marchera le mieux, compte tenu de vos objectifs personnels.

Les marchés changent constamment, tout comme les possibilités qui s’offrent à vous. Que vous souhaitiez prendre une retraite anticipée, voyager plus souvent ou passer plus de temps avec votre famille et vos amis, le secret est de planifier. Comme il existe divers produits pour répondre aux besoins spécifiques de chaque investisseur, il est important de bien comprendre ce qui vous convient. Si les plans financiers ont souvent des points communs, ils devraient toujours être conçus sur mesure en fonction des besoins et de la situation spécifiques de chaque personne.

comments powered by Disqus