Impressions internationales

Juillet / Août 2017   Commentaires

Je rentre d’un remarquable congrès du Conseil international des infirmières et de rencontres du Conseil des représentantes d’associations nationales d’infirmières. J’ai participé à des tribunes d’experts sur la mondialisation et les populations déplacées, présenté le travail de l’AIIC sur l’aide médicale à mourir et animé une séance de réseautage avec des infirmières et infirmiers de régions rurales et éloignées. Au moment de rédiger cette chronique, je suis submergée par une avalanche de réflexions que suscite la présence de plus de 8 000 infirmières et infirmiers de 130 pays.

La santé partout dans le monde est un objectif commun.
D’où qu’il vienne sur la planète, le personnel infirmier comprend que la vie quotidienne puise dans la santé comme ressource. Les discussions sur l’accès à des services de santé, les déterminants de la santé, les Objectifs de développement durable et les effectifs infirmiers ont trouvé un écho chez tous les participants.

Les enjeux n’ont pas de frontières.
Découvrir qu’une infirmière de Bahreïn ne pouvait pas participer comme prévu à une tribune de discussion sur la mondialisation donnait à réfléchir. Les infirmières et infirmiers qui ont aidé malades et blessés pendant le Printemps arabe ne sont pas libres de voyager. Beaucoup sont toujours en prison, simplement pour avoir fait ce en quoi consiste notre profession. Une infirmière du Liban a parlé du stress qui pèse sur son pays avec l’arrivée d’un million et demi de Syriens venus s’y réfugier et qui ont besoin de services. La polio revient, le personnel infirmier est au bord de l’épuisement, et les citoyens libanais doivent patienter longtemps pour être soignés.

Le CII est réactif.
Le conseil d’administration et le personnel ont réitéré leur engagement à veiller à ce que les membres du CII en soient le moteur. De nombreux nouveaux services sont en place pour soutenir le personnel infirmier dans le monde entier, comme la plateforme de formation continue, à laquelle tous ses membres auront accès.

Les infirmières et infirmiers canadiens sont des leaders influents.
L’ancienne présidente du CII, Judith Shamian, et Marlene Smadu, ancienne membre du conseil d’administration, ont été influentes dans le remaniement du CII et dans ses efforts pour que le personnel infirmier ait voix au chapitre dans les discussions sur les politiques autour du monde. Les allocutions de l’équipe de l’AIIC illustraient brillamment le leadership du Canada, et le grand respect dont bénéficient les infirmières et infirmiers canadiens m’a sauté aux yeux.

Nous devons être reconnaissants d’être Canadiens.
Les infirmières et infirmiers canadiens n’ont pas à surmonter les difficultés que connaissent si bien beaucoup de leurs collègues à travers le monde. Le privilège d’exercer cette profession dans notre pays va de pair avec l’obligation, en tant que citoyens du monde, d’être de bons voisins et collègues et de collaborer pour que tout le monde sur Terre jouisse d’une bonne santé.

Barb Shellian, inf. aut., B.Sc.inf., M.Sc.inf.
president@cna-aiic.ca

comments powered by Disqus