Ce que dit le sondage…

Mai-Juin 2017   Commentaires

Marc Bourgeois
Quand le dernier gouvernement fédéral a décidé, en 2010, de supprimer le questionnaire détaillé de recensement obligatoire, des universitaires, des chefs d’entreprise et des professionnels de la santé ont demandé au premier ministre, avec d’autres, de revoir cette décision. Beaucoup craignaient que les données fournies par l’Enquête nationale auprès des familles, facultative, seraient insuffisantes, et que les décideurs concevraient et adopteraient des politiques publiques néfastes pour la population canadienne.

Beaucoup de professionnels et de membres du public ont félicité le gouvernement libéral, en 2015, lorsqu’il a annoncé le retour du questionnaire détaillé à compter de 2016.

Les chercheurs ne sont pas les seuls à reconnaître le pouvoir des statistiques : les politiciens, les directeurs d’entreprises et les employeurs, qui prennent le plus souvent des décisions reposant sur les faits qui leur sont présentés, le reconnaissent aussi.

L’AIIC est fière d’avoir appuyé le sondage sur l’Utilisation des technologies de santé numériques au travail mené par Inforoute Santé du Canada en collaboration avec l’Association canadienne de l’informatique infirmière (ACII).

Plus de 2 000 infirmières et infirmiers ont répondu à l’invitation de ces organisations et se sont exprimés sur leur expérience des technologies de santé numériques au travail. Leur contribution sera capitale pour orienter et faire progresser l’utilisation de ces technologies dans la pratique infirmière partout au Canada.

Quand je réponds à un sondage, j’ai vraiment la conviction d’apporter mon expérience et une liste de souhaits pour l’avenir, au-delà des chiffres et des opinions que j’exprime. Nous avons tous des expériences à faire connaître, et nous devons en faire profiter les autres.

S’il faudra attendre le prochain numéro d’infirmière canadienne pour connaître les résultats du sondage, vous découvrirez dès le présent numéro le travail de l’ACII, un des membres du Réseau canadien des spécialités en soins infirmiers, pour la normalisation des données en matière de soins infirmiers à l’échelle nationale.

C’est à Tracie Risling, chercheuse en informatique de la santé, que nous consacrons notre Profil. En partenariat avec des patients, des fournisseurs de soins et des spécialistes de la technologie, elle évalue la convivialité et l’utilité d’applications pour les soins de santé.

Dans l’un des articles de fond sur l’automation, l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies, Richard Booth explique l’importance cruciale de la participation du personnel infirmier à leur conception et leur déploiement. Pour sa part, José Côté y décrit son travail pour créer une nouvelle plateforme virtuelle de soins infirmiers pour montrer aux patients comment gérer leurs problèmes de santé et modifier leurs comportements.

Bonne lecture! Et n’oubliez pas d’accepter la prochaine invitation à un sondage que vous recevrez : c’est une bonne occasion de raconter votre expérience.

Marc Bourgeois
redacteur@infirmiere-canadienne.com

comments powered by Disqus