avr. 29, 2019
Par Barb Shellian

L’excitation des premières!

J’ai toujours aimé les premières. Je suis l’aînée de six enfants, j’étais dans la première promotion de mes programmes de baccalauréat et de maîtrise pour les infirmières et infirmiers autorisés et j’ai été la première infirmière clinicienne spécialisée dans une région rurale d’Alberta. Et maintenant, me voici première rédactrice en chef de la nouvelle mouture d’infirmière canadienne. Quand on m’a demandé de remplir ces fonctions, l’idée que je ne sais rien de ce travail m’a d’abord inquiétée. Mais je me suis rassurée en me disant que des gens se chargeraient de concevoir le site Web et qu’un comité consultatif de rédaction travaillerait avec moi pour définir la personnalité d’infirmière canadienne. Et comme je ne manque pas de personnalité, j’ai décidé d’essayer! J’ai eu l’occasion d’écrire une chronique pour la revue papier lorsque j’étais présidente de l’AIIC. J’ai ainsi pu mettre mes idées par écrit et parler de ce qui compte pour la profession infirmière au Canada, collectivement et individuellement. C’est un honneur pour moi de contribuer à notre profession de cette manière encore cette fois. J’attends avec impatience vos commentaires au fil de cette aventure que nous entreprenons ensemble.

Dans ce nouveau concept, nous nous appuierons sur l’histoire et la réussite de la revue papier. Beaucoup des décisions concernant le nouveau contenu, la nouvelle présentation et les fonctionnalités du site Web s’appuient sur une enquête auprès des lectrices et lecteurs et sur les commentaires d’infirmières et infirmiers d’un peu partout au Canada. Nous ajouterons bientôt d’autres éléments, au fur et à mesure qu’ils seront prêts : sondages, vidéos et autres fonctions interactives.

Je souhaite que ce site reflète le vrai visage de la profession infirmière au pays, avec des débats sur les enjeux, des textes sur la pratique, sur les recherches, et des nouvelles sur les changements apportés par des professionnels des soins infirmiers pour améliorer la santé des Canadiens et faire progresser la profession. Je souhaite que des infirmières et des infirmiers de toutes les catégories, de toutes les provinces et tous les territoires, à tous les stades de leur carrière, qu’ils soient novices ou chevronnés, participent en proposant des articles et en exprimant leurs idées. Je souhaite que vous m’aidiez à viser l’excellence pour infirmière canadienne!

« Pourquoi se casser la tête? », me demanderez-vous peut-être, « Je peux trouver ailleurs sur le Web ce que j’ai besoin de savoir. » C’est vrai. Mais si nous réussissons notre coup et si nous sommes attentifs à ce que souhaitent nos lectrices et lecteurs, infirmière canadienne deviendra LE site Web que consulte en priorité le personnel infirmier au Canada ainsi que l’un des principaux modes de communication entre nous.

Pourquoi est-il important d’avoir un site Web qui s’adresse au personnel infirmier au Canada et qui parle de lui? J’ai eu l’occasion de voyager à travers le monde pour présenter des communications et représenter le Canada sur la scène internationale. L’impression qui m’est restée, partout où je suis allée, est que les infirmières et infirmiers canadiens sont respectés et admirés. Récemment, j’ai eu la chance d’aller en Australie et en Chine, où le personnel infirmier voit ses homologues canadiens comme des chefs de file de la pratique et la recherche infirmières. Nos valeurs, notre promotion de causes louables et notre capacité d’améliorer la situation de nos patients et de leur famille ne passent pas inaperçues, et nous voulons les célébrer dans infirmière canadienne.

L’excitation, mais aussi la terreur des premières! Quand je consacre mon temps et mon énergie à quelque chose, c’est parce que j’y crois. Je sais qu’avec votre aide et vos commentaires, cette nouvelle version d’infirmière canadienne sera pertinente et agréable à lire.

comments powered by Disqus
https://infirmiere-canadienne.com/fr/articles/issues/2019/avril-2019/lexcitation-des-premieres