mars 15, 2021
Par Barb Shellian

« Le personnel infirmier est partout » dans le système de santé, et il sait comment l’améliorer

istockphoto.com/gpointstudio/FatCameraIl n’y a pas que pendant les pandémies ou les catastrophes que l’on devrait mettre en lumière l’importance des connaissances et compétences infirmières. Nous devrions saisir cette occasion d’influencer les décideurs.

Comment ne pas réfléchir après une année de nouvelles sur la COVID-19, de lutte contre la pandémie, de confinements, d’éclosions, d’équipement de protection individuelle (EPI) et de réunions sur Zoom… Pendant un an, nous avons eu quasiment un seul sujet de discussion; la réalité persistante de la pandémie a défini nos vies.

Le rôle et l’impact des soins infirmiers dans tout cela ont été pour moi un rayon de lumière et une inspiration, qui m’ont aidée à tenir et m’ont encouragée, ces douze derniers mois.

Je ne suis pas la seule à avoir remarqué les infirmières et infirmiers pendant cette pandémie. Je parlais récemment à une patiente, quelqu’un dont la famille a eu affaire aux soins de santé à plusieurs reprises cette dernière année : une visite aux urgences avec un enfant, un nouveau bébé, une opération mineure, une jeune membre de la famille en train de mourir d’un cancer, des rendez-vous pour des tests de dépistage de la COVID-19, des visites virtuelles à une grand-mère en soins de longue durée et une vaccination contre la grippe. Cette personne a résumé ainsi toutes ces expériences : « Le personnel infirmier est partout. Il est dans les hôpitaux, dans la communauté, dans les foyers, dans les écoles : quand les gens ont besoin de quelque chose au moment de naître ou de mourir et entre les deux, les infirmières et les infirmiers sont là. »

Le commentaire de la patiente m’a interpelée. Je sais fort bien que le personnel infirmier est partout, et beaucoup de mes plaidoyers auprès de nombreux niveaux de gouvernement reposent sur ce fait. Ce commentaire d’une patiente, qui vit dans le même coin que moi, a tout de même laissé sa marque. Il a changé ma façon de penser à cette année incroyable.

Nous sommes partout pour les gens quand ils ont besoin de nos connaissances, de nos compétences et de nos soins. Nous excellons dans ces situations. Mais sommes-nous là où nous devrions être quand on prend des décisions au sujet des systèmes de santé? Sommes-nous là au moment d’élaborer les politiques et les lois? Contribuons-nous à définir les orientations stratégiques pour les soins de santé? Attendons-nous, pour participer, une invitation qui ne viendra peut-être jamais?

Les propos récents de cette patiente ont renforcé ma conviction que nous avons le soutien et la confiance inébranlables du public : les gens savent que nous sommes partout. Les interventions du milieu infirmier pendant la pandémie de COVID-19 ont été remarquables, au Canada et dans le monde entier. Les infirmières et infirmiers ont joué un rôle déterminant en administrant des soins sûrs dans des conditions parfois très difficiles : longues heures de travail, manque de ressources, difficultés personnelles, voire la mort, dans certains cas.

Il n’y a pas que pendant les pandémies ou les catastrophes que l’on devrait mettre en lumière l’importance des connaissances et compétences infirmières. Nous devrions saisir cette occasion d’influencer les décideurs. Nous avons de l’influence en ce moment, et nous devrions en profiter pour nous faire entendre et exprimer nos opinions, même si l’épuisement est tel que mettre ou enlever l’EPI encore une fois semble au-dessus de nos forces.

Nous avons des solutions à la crise que traversent les établissements de soins de longue durée. Nous savons comment gérer une monumentale stratégie de vaccination. Nous sommes partout. N’attendez pas de recevoir une invitation. Le plaidoyer, c’est persuader avec des faits. Et les faits, nous les avons!

Howard Catton (@HowardCatton) est directeur général du Conseil international des infirmières, et il est très actif sur Twitter. Dans l’un de ses derniers gazouillis, il a demandé aux infirmières et infirmiers en Afrique ce qu’ils feraient s’ils pouvaient parler directement aux leaders de leur pays. Il y a là matière à réflexion.

Imaginez que vous ayez accès un moment à vos premiers ministres et ministres de la santé. Que leur diriez-vous? Pour ma part, je commencerais par « Le personnel infirmier est partout ».

Rédactrice en chef, Barb Shellian est infirmière autorisée, et la pratique infirmière, la réforme des soins de santé et les gens lui tiennent à cœur. Présidente sortante de l’Association des infirmières et des infirmiers du Canada, elle est aussi directrice de la Santé rurale pour Services de santé Alberta, région de Calgary. Elle vit et travaille à Canmore, en Alberta.

comments powered by Disqus
https://infirmiere-canadienne.com/fr/articles/issues/2021/mars-2021/le-personnel-infirmier-est-partout-dans-le-systeme-de-sante-et-il-sait-comment-lameliorer